Sémiologie (M1)

Enseignant-e :Raphaël Pirenne


Partant du constat que toutes pratiques artistiques soient directement et/ou indirectement informées par un ancrage dans une société déterminée d’un point de vue tant culturel, économique que politique, il s’agira d’interroger la multiplicité des rapports engagés à l’égard de la société par les pratiques artistiques depuis le seconde du XXe siècle, tant dans leur capacité à se positionner, à en proposer une interrogation, d’y insuffler des déplacements, voire des mises en crise. Tout en se donnant la liberté de pouvoir opérer certaines coupes transversales historiques, le cours débutera par une analyse détaillée de la pratique de Joseph Beuys ayant interrogé cette question essentielle de l’articulation art/société dans une variété de directions (développement du principe de « sculpture sociale », statut de la position de l’artiste dans le contexte de l’Allemagne et de l’Europe d’après guerre, interrogation des principes de démocratie). Cette introduction sera dans la foulée poursuivie par une lecture du rapport pouvoir/société analysé par Michel Foucault dans ses cours du Collège de France consacrés au bio-politique à la fin des années 1970, une lecture qui permettra de mieux saisir les enjeux, toujours vifs et décisifs à l’heure actuelle, relatif à la double nécessité d’établir un constat et d’opérer l’analyse des principes structurant un étant donné sociétal.

Dernière modification effectuée le 2 juillet 2018.