Philosophie contemporaine (M1)

Enseignant(s) : Nicolas Prignot

Le cours s’organisera autour de la lecture de textes de philosophie de l’époque contemporaine, en faisant de brefs détours dans l’histoire de la philosophie. Nous travaillerons quelques textes de manière approfondie, étudiant ce qui est le matériau même de la philosophie. Le cours s’organisera cette année autour de la triple question de l’être comme agencement, caractérisation et effets. Nous montrerons en quoi cette triple caractérisation tente d’échapper à une perspective essentialiste de la philosophie, et ce qu’elle tente de construire comme perspective sur le monde.

Ainsi, nous passerons en revue les critiques que Nietzsche adresse à la philosophie de son époque, et comment il tente de fabriquer une nouvelle caractérisation de l’être comme force et non comme vérité. Nous poursuivrons avec l’invention de la philosophie pragmatique américaine, à travers les œuvres de William James et John Dewey. Nous analyserons comment ils proposent de fabriquer une pensée qui se centre sur les effets des propositions et des actions en général, et se propose directement comme une évacuation de la question de l’essence. Nous terminerons avec une filiation de la pensée des agencements, autour de l’œuvre de Deleuze et Guattari, qui proposent de caractériser des situations à partir de la manière dont elles sont construites, de leurs composantes en tant que prises dans des manières d’être ensemble.

Dernière modification effectuée le 18 octobre 2017.