Survie en milieu hostile

Source (url) http://www.multimedialab.be/blog/?p=2904
Site satellite Le blog de multimedialab.be
Date 2018-09-20 09:20:56

Erg, arts numériques [2018-2019] : Exercice 1.

Survie en milieu hostile

Grey line

Un projet dans le contexte du cours ‘Arts numériques – Atelier’ du pôle Art à l’Erg (École de Recherche Graphique) 2018-2019. Professeur : Marc Wathieu.

Grey line

Télécharger cet énoncé.

icon_zip_big.gif
Télécharger le PDF zippé (86 Ko).
Grey line

Il n’est pas dans mes habitudes de ré-utiliser un projet, mais j’ai néanmoins trouvé utile de réitérer ce thème exploité il y a 2 ans, en raison notamment de certaines actualités peu glorieuses (exactions, pouvoir et quasi-impunité de Facebook, surveillance accrue dans les espaces publics, climatosepticisme, etc).

Grey line

EXERCICE 1 : Survie en milieu hostile.

OBJECTIF.
Créer un projet interrogeant la notion de survie dans un contexte de nouvelles technologies, ressenties − à tort ou à raison − comme menaçantes, hostiles ou agressives.

Quelles seraient les nécessités de se protéger, contre quoi ?
Développement d’un projet personnel.

Mots-clé : protection, alerte, parano, solidarité, survie de l’espèce, instinct de survie, lutte, résistance, solidarité,

Les domaines : identité, données personnelles, biométrie, surveillance, drones, CCTV, reconnaissance faciale, espaces publics ou privés, traces électroniques, cookies,

Les moyens : Urban Hacking, réappropriation, détournement, tactical media, subvertising, activisme, stratégie, tactique,

01.
Identifier en quoi un milieu (ou une situation) serait hostile.
Table ronde, discussion, mise en commun d’infos.

02.
Moyens de survie, de protection.
Concevoir et réaliser un outil ou une stratégie de résistance, de protection.

03.
Publication et partage en ligne de votre projet.
Expliquer : comment ça marche ?
Envoi d’un lien à marcwathieu [at] gmail.com

Grey line

Aram Bartholl : Keepalive (2015)

540386419 640.jpg

Un rocher de la région de Neuenkirchen (Basse-Saxe) contient un générateur thermoélectrique qui convertit directement la chaleur en électricité. Les visiteurs sont invités à faire un feu sous le rocher afin d’alimenter un routeur wifi installé à l’intérieur de la pierre, révèlant ensuite une grande collection de guides de survie PDF.

Le routeur inspiré par piratebox.cc n’est pas connecté à Internet. Il propose aux utilisateurs de télécharger les guides et de télécharger autant de contenu qu’ils le souhaitent dans la base de données proposée. Tant que le feu produit suffisamment de chaleur, le routeur reste allumé.

Le titre Keepalive fait référence à un protocole utilisé sur les réseaux : un message est envoyé d’un appareil à un autre pour vérifier que la connexion entre les deux est bien active, ou pour empêcher qu’une connexion se brise, notamment dans le cas d’une connexion soumise à une minuterie.

LIENS
Keepalive sur le site de Aram Bartholl.
Voir le site de l’artiste berlinois Aram Bartholl, dont je vous recommande d’examiner et de suivre le travail.

Voir aussi :
BioLite : Campstove.]
[https://player.vimeo.com/video/56430830?app_id=122963 BioLite : Campstove Video.
Grey line

Helmut Smits : Flamma – A basic need (2008)

53718168 295x166.jpg

LIENS
Helmut Smits : Flamma – Making fire with IKEA products.
Voir le site de Helmut Smits, merveilleux artiste hollandais, dont je vous recommande d’examiner et de suivre le travail.

Voir aussi :
Faire du feu avec un bloc de glace taillé en loupe.
La guerre du feu, Jean-Jacques Annaud, 1981.

Grey line

Dunne & Raby : Designs for an Overpopulated Planet: No. 1, Foragers (2009)

37183649 640.jpg

Protofarm 2050 invite cinq concepteurs à imaginer des solutions durables à différents problèmes auxquels nous sommes confrontés : urbanisation et population accrues, ressources naturelles limitées, défis climatiques, etc. « Designs for an Overpopulated Planet: No. 1, Foragers » est la proposition de Dunne & Raby.

LIEN
Dunne & Raby : Designs for an Overpopulated Planet: No. 1, Foragers (2009)

Grey line

Zach Blas : Facial Weaponization Suite (2011-14)

653276722 295x166.jpg

« Facial Weaponization Suite » lutte contre les systèmes biométriques de reconnaissance faciale – et les inégalités qu’elles induisent – en organisant des workshops de création de « masques collectifs » à partir de l’ensemble des caractéristiques des visages des participants, et rendant ces technologies inopérantes. Les masques sont utilisés pour des interventions publiques et des performances.

Quelques exemples :
– le « Fag Face Mask », généré à partir des données biométriques des visages de plusieurs homosexuels en réponse à des études scientifiques estimant pouvoir déterminer l’orientation sexuelle grâce à une simple reconnaissance faciale.
– un masque questionnant la noirceur sous trois angles : l’incapacité des technologies biométriques à admettre que la détection d’une peau foncée est − de fait − raciste, la prédilection de la couleur noire dans l’esthétique militante, et la noirceur en ce qu’elle embrouille les systèmes informatiques.
– un masque explorant les relations du féminisme avec la dissimulation et l’imperceptibilité, en prenant la loi française sur le port du voile comme le lieu d’une troublante obligation de visibilité
– un masque explorant enfin le déploiement de systèmes de sécurité biométriques à la frontière américano-mexicaine et les violences nationalistes qu’elles ont suscité.

LIEN
Zach Blas : Facial Weaponization Suite (2011-14)

Grey line

Laura Poitras : Citizenfour (2014)

606164258 640.jpg

LIEN
Laura Poitras : Citizenfour (2014).

Grey line

Documentation du cours.

Grey line

Vie privée (identité, surveillance, protection)
Voir aussi les articles :
Machines à voix.
I-R.A.S.C : une protection contre la sécurité.

Subvertising (Espaces publics ou privés, Urban Hacking, réappropriation, détournement, tactical media, subvertising, activisme)
Voir aussi l’article ‘Subvertising’.

Grey line

« La surveillance est une activité qui génère une architecture totalitaire ».
Un article du journal Libération à propos du film “Faceless“ de Manu Luksch, 2007.

Grey line

Documentation partagée et commentée au cours.

Grey line

Extra fantôme
Voir la page 32 de ce pdf de présentation de l’exposition « Extra fantôme – Les vrais, les faux, l’incertain » qui a eu lieu à la Gaîeté Lyrique (Paris) du 7 avril au 31 juillet 2016 :

IV – Le Bunker: Résister
La dernière zone de l’exposition est conçue comme un espace d’atelier ayant recours à des technologies alternatives afin de protéger les corps des champs invisibles (wifi, électromagnétique etc), échapper à l’oeil robotique… assombrissant les limites entre fiction et réalité. Dans un univers futuriste, une industrie plus ou moins imaginaire se développe autour d’outils pour résister en s’effaçant, physiquement ou virtuellement. Ici, nous ré-équilibrons le rapport de force et nous transformons à notre tour en fantômes aux yeux des machines.

http://gaite-lyrique.net/mediawww/site/RP/EXTRA_FANTOMES_Dossier%20pedagogique.pdf

Grey line
MoMA : DESIGN AND VIOLENCE
http://designandviolence.moma.org/
MoMA DesignAndViolence PREVIEW.pdf

Avec notamment :
James Bridle : Drone shadow.
Grey line
L’Œil de Links présente : l’exposition « Network Hack », par Mal au Pixel.
Vincent Cavaroc présente le cycle d’événements
none
Grey line

LIENS

https://fr.wikipedia.org/wiki/Biom%C3%A9trie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Surveillance
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_la_surveillance

Grey line

Cours ‘Arts numériques – Atelier’
Erg (École de Recherche Graphique) 2018-2019, Pôle Art.
Professeur : Marc Wathieu.

Grey line
Creative Commons License

Cet article est mis à votre disposition sous un contrat Creative Commons.

Il a été publié le jeudi 20 septembre 2018  à 10:20  et est classé dans > Erg, > Erg [Arts Numériques]. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.
Dernière modification effectuée le 21 septembre 2018.