Simon Bouvier - Tarkos

Source (url) https://pratiquesnumeriques.be/index.php/Simon_Bouvier_-_Tarkos
Site satellite Pratiques Numériques B2-B3
Date 2019-03-29 17:09:00

De Pratiques en milieux numériques

Aller à : navigation, rechercher

Sommaire[modifier]

Tarkos[modifier]

Postulat initial[modifier]

→ L'idée de base était de travailler autour de la poésie sonore, d'inculper les problématiques sonores, de répétitions des syllabes, des jeux des sonorités, de bégaiement propre à des poètes tels que Vincent Tarkos et Ghérasim Luca.

https://www.youtube.com/embed/KGW5dxXZFTY

https://www.youtube.com/embed/16ltchO5Vpw

Les outils[modifier]

J'ai tout d'abord cherché les possibilités pour faire parler le terminal

Faire parler la machine[modifier]

J'ai ensuite chercher la fonction qui me permettrait de mélanger les mots/les lettres pour travailler une répétition qui s'altère, se désagrège

Modifier le texte[modifier]

Le problème est que les fonctions citées précédemment permettent de mélanger les lettres et les mots, produisant donc rapidement un charabia. Dans un souci de sonorité, je préférais donc travailler sur les syllabes, une répétition syllabique qui peu à peu à-vient jouer sur les mots, entre répétition, bégaiement et renouvellement.

Travailler les syllabes[modifier]

On m'a donc orienté vers la fonction syllabes.sh , celle-ci peut découper les mots en syllabes automatiquement, me permettant, combiné avec la fonction gshuf de re-modifier un mot en gardant une forme de structure et de sonorités cohérentes.

Mise en application[modifier]

Mélanger les lettres et reformer des mots différents[modifier]

cat "tarkos.sh" | fold -w1 | gshuf | tr -d "\n" 

Ajouter un mot, mélanger les mots et les réécrire dans le fichier[modifier]

gshuf -n1 /usr/share/dict/words >> "tarkos.sh" && cat "tarkos.sh" | uniq | gshuf | tr "\n" " " | cut -c-100 

création d'une fonction qui permette d'utiliser syllabe[modifier]

Le script syllabes.sh est formulé de la syntaxe suivante :

$ ./syllabes.sh mot1 mot2 mot3 mot4 etc etc ... 

ce qui nous donne :

Syllabes .png

Il a donc fallut ajuster l'utilisation pour que le résultat soit directement inscrit dans le fichier de destination :

traitement=$(./syllabes.sh $(cat tarkos.txt)) 
echo "$traitement">> tarkos.txt 

Puis supprimer la ponctuation inutile

#!/bin/bash traitement=$(./syllabes.sh $(cat tarkos.txt)) 
echo "$traitement"| sed 's/.*=> //g' | tr "-" " " 

Doubler les syllabes et les mélanger[modifier]

On double ensuite ces syllabes en ajoutant un espace entre chacun de ces doublons, on les mets chacun à la ligne, on les mélange pour enfin remettre ces nouvelles syllabes en une seule ligne.

echo "$traitement" | sed 's/.*=> //g' | tr "-" " " | sed 's/\(.*\)/\1 \ \1/g' | tr " " "\n" | gshuf | tr "\n" " "

Travailler autour d'une accélération[modifier]

J'ai ensuite décidé d'ajouter un temps via la fonction sleep qui permettrait de réduire peu à peu l'attente entre chaque mélange de syllabes.

chrono=3
incremant=-1
while [ $chrono -ge 0 ];
   do
       coupe
       sleep $chrono
       chrono=$((chrono+$incremant))
done

Cette partie du script permets d'effectuer l'action ()Coupe avec d'abord 3 secondes d'interval, puis deux secondes, une et enfin s'arrêter.

Propositions intermédiaires et progression[modifier]

Exemple 1[modifier]

On obtient ce script

traitement=$(./syllabes.sh $(cat tarkos.txt))
coupe(){
echo "$traitement" | sed 's/.*=> //g' | tr "-" " " | sed 's/\(.*\)/\1 \ \1/g' | tr " " "\n" | gshuf | tr "\n" " "}
chrono=3
incremant=-1
while [ $chrono -ge 0 ];
   do
       coupe
       say -f tarkos.txt
       sleep $chrono
       chrono=$((chrono+$incremant))
done

Celui-ci permets, à partir d'un texte (tarkos.txt), de découper les mots en syllabes, de doubler les syllabes pour simuler ce bégaiement propres aux poètes, mélanger celles-ci pour enfin les afficher dans le terminal.

patience poussière

devient

pa siè pous tien ce ce pous tien  re siè pa  re (3 secondes)
ce siè re tien pa pous ce siè tien   re pa pous (2 secondes)
ce pous tien  siè pa pous  re tien pa siè re ce (1 secondes)
pous re ce tien pa ce tien siè pa pous re siè (0 secondes)




Exemple 2[modifier]

Ici la longueure du texte original reste inchangée, mais je peux également inscrire le résultat du mélange dans le fichier pour redoubler à chaque itération les syllabes. En modifiant simplement :

coupe(){
echo "$traitement" | sed 's/.*=> //g' | tr "-" " " | sed 's/\(.*\)/\1 \ \1/g' | tr " " "\n" | gshuf | tr 
"\n" " " >> tarkos.txt}

On obtient un fichier texte :

patience
poussièresiè siè ce pous tien ce   re re pa pa pous tien pa pa  re siè  siè ce tien re tien ce pous pous 
pa siè  ce re tien ce tien pous siè  pous pa re  siè re ce tien pa pous pous re ce  tien siè pa 

je peux également enregistrer directement le rendu

coupe(){
echo "$traitement" | sed 's/.*=> //g' | tr "-" " " | sed 's/\(.*\)/\1 \ \1/g' | tr " " "\n" | gshuf | tr "\n" " " >> tarkos.txt | 
say -o /Users/simonbouvier/desktop/test_output.aiff -f /Users/simonbouvier/desktop/tarko/tarkos.txt}

cependant via cette fonction celui-ci ne prends pas en compte les temps de pause

Ce que ça donne vocalement



Exemple 3[modifier]

J'ai également travaillé sur la vitesse d'élocution du terminal pour que celle-ci augmente à chaque élocution successive, via la fonction 'say -r $' qui me permet de définir une variable de vitesse.

#!/bin/bash
traitement=$(./syllabes.sh $(cat tarkos.txt))
coupe(){
  echo "$traitement" | sed 's/.*=> //g' | tr "-" " " | sed 's/\(.*\)/\1 \ \1/g' | tr " " "\n" | gshuf | tr "\n" " " >> tarkos.txt}
chrono=3
incremant=-1
locution=175
incremantel=50
while [ $chrono -ge 0 ];
   do
       coupe
       say -r $locution -f tarkos.txt
       say -o /Users/simonbouvier/desktop/tarkos.aiff -f tarkos.txt
       sleep $chrono
       chrono=$((chrono+$incremant))
       locution=$((locution+$incremantel))
done

Exemple 4[modifier]

Finalement, j'ai travaillé la boucle pour qu'elle effectue un aller-retour, avec une pause qui diminue entre chaque élocution qui devient elle de plus en plus rapide jusqu'à arriver à une pause égal à 0, pour ensuite faire la boucle inverse où le temps de pause augmente et la vitesse d'élocution diminue. Ci-dessous la valeur du chrono en seconde suivi de la vitesse d'élocution.

Capture d’écran 2018-12-18 à 14.12.28.png

#!/bin/bash
traitement=$(./syllabes.sh $(cat tarkos2.txt))
coupe(){ echo "$traitement" | gsed 's/.*=> //g' | tr "-" " " | gsed 's/\(.*\)/\1 \ \1/g' | tr " " "\n" | gshuf | tr "\n" " " >> 
tarkos2.txt; }
chrono=5
increment=-1
locution=175
incremantel=50
   while  [[ "$chrono" -ge 0 && "$chrono" -le 5 ]];
   do
    coupe
    echo $locution
    echo $chrono
    say -r $locution -f tarkos2.txt
    sleep $chrono
    chrono=$(( chrono+increment ))
    locution=$((locution+$incremantel))
       if  [[ "$chrono" -eq 1 ]];  
       then
           increment=1
           incrementiel=-75
       fi
done

Améliorations[modifier]

répétitions[modifier]

  1. nombre de syllabes répétées aléatoire
  2. certaines lettres disparaissent lors du dédoublement

diction[modifier]

  1. la vitesse de locution accélère jusqu'à des extrêmes où les mots ne seraient plus distinguables.

Récupérée de « https://pratiquesnumeriques.be/index.php?title=Simon_Bouvier_-_Tarkos&oldid=1671 »

Dernière modification effectuée le 30 mars 2019.