Make human

Source (url) http://ustensile.be/index.php/Make_human
Site satellite Ustensiles
Date 2017/12/21 22:14:51


Description[modifier]

Page créée avec « Malgré son ambition de créer des "anatomically correct humans", il apparaît vite que Make Human comporte son lot de lacunes et une approche plus ou moins étranges de c... » Nouvelle pageMalgré son ambition de créer des "anatomically correct humans", il apparaît vite que Make Human comporte son lot de lacunes et une approche plus ou moins étranges de certains critères. Une élève ayant déjà entamé ce travail d'analyse auparavant, je n'ai pas l'intention d'en faire une redite totale, mais il me paraît tout de même intéressant – ou au moins amusant – de revenir sur certains points. Ainsi, pousser au maximum l'âge du personnage créé donnera ceci : Capture d’écran (15).png De même, il est tout à fait possible de créer un être humain mesurant 2 mètres 50 et dont les mains feront la taille d'un avant bras : En fait, on ne va pas se mentir, il est tout à fait possible de créer une nouvelle race, et cela se révèle même presque plus facile que de créer des humains d'apparence « normale ». Une de mes première idée pour ce projet était d'ailleurs de travailler sur la création d'une nouvelle race. Mon objectif a cependant dévié en avançant : la vision de ces corps déformés m'a rappelé le travail du réalisateur David Lynch (Eraserhead, Twin Peaks, Mullholand Drive, etc), qui a l'habitude de mettre en scène des personnages au physique assez disgracieux. Mon intention était alors de créer une galerie de personnages issus d'un imagianire « Lynchien » puis si possible de les mettre en scène dans un espace 3D conçu avec Blender. Je me suis cependant heurté à une dure réalité : la 3D passe souvent par des logiciels complexes, qui demandent du temps pour être maîtrisés. En l'occurrence, Make Human peut s'apprivoiser assez vite. Malgré tous ses défauts ou incohérences par rapport à ce qu'il prétend être, le logiciel reste tout de même assez riche en possibilité, du moins pour le débutant que je suis. On en viendrait même à s'étonner de le voir aussi pointilleux sur certains aspects tel que la forme d'un nez ou d'une bouche, et aussi imprécis sur d'autres comme ceux mentionnés plus haut. Il n'est en tout cas pas si compliqué que ça de trouver ses marques, d'autant plus que c'est un logiciel qui peut se révéler rapidement assez ludique, il faut le reconnaître. Créer ces personnages n'était donc pas si compliqué que cela. Je dois cependant souligner le fait qu'il n'est pas toujours évident de savoir comment enregistrer un travail ou comment le retrouver une fois suivante, si bien qu'il m'aura fallu recommencer le projet à plusieurs reprises avant de saisir comment enregistrer un projet et où le mettre pour pouvoir le charger tel quel lors de ma prochaine session. L'autre problème qui apparaît vite, est que graphiquement le logiciel n'est pas extraordinaire, les textures sont parfois assez baveuses, les proportions du personnage peuvent comme on l'a vu partir dans des extrêmes assez étranges. Les textures liées à la peau et aux habits notamment ont des rendus assez laids, et jurent même par rapport au « skin » de base qui peut parfois rendre mieux. Make Human semble également proposer des features par rapport à la gestion de la lumière, ou encore des poses pour les personnages, etc, qu'il est possible d'alimenter en téléchargeant en ligne des fichiers créés par la communauté. En ce qui concerne la gestion de la lumière, je dois reconnaître avoir eu du mal à trouver comment réellement l'utiliser, si ce n'est de façon assez obscure aux étapes de rendu de la scène, en touchant certains paramètres. Passé la création des personnages, le nouveau problème a été leur intégration dans un espace. Blender est sans aucun doute un logiciel bien plus complexe que Make Human, et me paraît difficile d'accès sans suivre toute sorte de tutos, même en ayant déjà travailler sur des logiciels assez similaires. Face à la charge de travail qu'aurait représenté l'apprentissage de Blender et la sculpture d'un espace , j'ai cherché une solution alternative qui, sans être aussi efficace que créer un décor entier en 3D, permettrait un minimum d'ancrer un personnage dans un environnement. Or, Make Human possède une option permettant d'ajouter un background à la scène : Le résultat n'est clairement pas optimal, et c'est là précisément que j'aurais aimé pouvoir mieux gérer les lumières, ce qui aurait peut-être permis d'intégrer un peu mieux le personnage au décor. Malgré tout, j'ai au moins pu créer une galerie de personnages « lynchiens » et les inscrire dans une ambiance correspondante. Autre point étrange, le logiciel ne fait apparaître clairement certains éléments (certaines couleurs de peau par exemple) que lors du rendu, gâchant parfois le visuel tel qu'il était auparavant. On notera aussi des chevauchement entre certains élément présents pourtant de base dans le logiciel (certaines habits ou coupent de cheveux vont mal interagir avec d'autres éléments par exemple).

Dernière modification effectuée le 15 janvier 2018.