INSECAM

Source (url) https://pratiquesnumeriques.be/index.php/INSECAM
Site satellite Pratiques Numériques B2-B3
Date 2019-05-06 12:35:22

De Pratiques en milieux numériques

Aller à : navigation, rechercher

Sommaire[modifier]

#02 Base de données[modifier]

Définir une source[modifier]

https://www.insecam.org

Insecam[modifier]

"Le plus grand répertoire mondial de caméras de surveillance en ligne.
Choisissez un pays pour avoir accès à tout types de caméras de surveillance. (circulation, stationnement, bureaux, magasins, routes...).
Vous pouvez désormais rechercher des caméras en direct dans le monde entier."

"- Aucune des caméras d’Insecam n’envahit la vie privée de qui que ce soit.
- Toutes les caméras présentes sur le site n'ont aucun mot de passe de protection, aucune n'a été hackée.
- Toute caméra privée ou non éthique sera immédiatement retirée à la suite d'une plainte par e-mail."

Définir un corpus[modifier]

Sur ce site, les caméras sont divisées en plusieurs catégories :
- Types de caméras
- Pays
- Types d'endroits (églises, sites de constructions, magasins...) (à priori le plus intéressant ?)
- Zones horaire
- Les caméras les plus "populaires", les plus regardées (intéressant aussi, pourquoi est ce qu'elles sont populaires ?)

Types d'endroits intéressants[modifier]

- Religious
- Interesting
- Construction
- Office
- Warehouse
- Industrial
- Parking
- Advertisement

Idées de corpus[modifier]

-Les caméras positionnées à l'intérieur des maisons (il n'y a jamais personne car on allume la caméra en partant de chez soi, au cas où quelque chose arrive mais généralement rien ne se passe)
- Une section du site ou les caméras n'ont pas de position géographique : https://www.insecam.org/en/bycountry/-/?page=3

Définir un spécimen[modifier]

On a pas la localisation, pas la timezone, aucune information sur l'emplacement des caméras.
On a juste une idée de l'endroit. (magasin, pas de porte, rue...)
--> il y a même des endroits que l'on ne comprend pas bien. (https://www.insecam.org/en/view/743472/, https://www.insecam.org/en/view/739626/)
On a un numéro de caméra dans l'url.

Fiche descriptive des spécimens[modifier]

Le spécimen = une vidéo (impossible de prendre une frame, les caméras sont en direct et en continu)

- Numéro de la caméra dans l'URL
- Couleur ou pas couleur
- Une vue de l'endroit (magasin, pas de porte, rue...)
- Le type de caméra utilisé (Panasonic, Defeway...)

⚠Remarque : certaines caméras sont retirées d'un jour à l'autre du site, des spécimens extraits au préalable risquent donc de disparaitre.⚠
Il y aura certainement après incrémentation des disparitions de certains url d'accès aux caméras .

Schéma[modifier]

Schemalaura.png

La requête à la base de données[modifier]

Recherches[modifier]

→ L’aspect d’une temporalité donnée, on ne pourra plus jamais récupérer la même frame encore une fois.Vidéo en continue, en direct.

Sélection déjà opérée :
On annule la fonction des caméras de surveillance, on ne sait pas où on est, où on se trouve (pas de localisation). On se trouve généralement dans des endroits qui pourraient être n’importe où. (une rue, une maison etc.)
On a un systématisme des endroits surveillés.
Systématisme, redite des endroits surveillés : mais vidéo en direct : unicité de la frame que l’on peut capturer qu’une fois à un instant t. Instant unique qui ne se reproduira plus.

Voyeurisme :
On a un sentiment de « malaise » à ne pas savoir où on regarde, où sont ces gens (on a un peu l’impression d’être sur une autre planète). Le voyeurisme n’est pas « accompli ». On veut savoir. On est spectateur de quelque chose qu’on ne peut pas appréhender entièrement.
+ si il se passe un truc on ne peut rien faire, on ne sait pas où c’est.


LE NOUVEAU PARADIGME DE LA SURVEILLANCE
Eric Sadin
"nous vivons aujourd’hui dans une sorte de « bouillon de culture », favorable à la formation d’un continuum ininterrompu de dispositifs de surveillance. De l’interconnexion généralisée à la vidéosurveillance."
"un autre faisceau regarde ce que je nomme « surveillance horizontale », c’est-à-dire l’ensemble des effets d’exhibition et de voyeurisme notamment entretenus par l’usage des webcams, les blogs, l’expansion des « réseaux sociaux »."
"Au cœur de cette surveillance d’aujourd’hui et de demain, il y a les bases de données, qui forment potentiellement les sources d’un pouvoir non plus visible et à l’action invérifiable (Bentham / Foucault), mais invisible et aux actions tout à fait vérifiables..."

Foucault : Le Panoptique
Une technique moderne d'observation, « voir sans être vu », mais « imposer une conduite quelconque à une multiplicité humaine quelconque. »
→ L'observateur est placé dans un endroit ou l'observé ne peut pas le voir. L'observé ne peut donc pas savoir si l'observateur est là ou pas, si il est observé ou non. L'observé s'autodiscipline donc au cas où l'observateur est présent. L'observé devient son propre observateur.

Faire plusieurs requêtes afin d'avoir toutes les caméras implantées dans des lieux assez "personels", et/ou qui répondent au critères "dedans" de la base de données:
→ pas de porte
→ bureaux
→ école
→ jardin
→ maison

Récupérée de « https://pratiquesnumeriques.be/index.php?title=INSECAM&oldid=1725 »

Dernière modification effectuée le 7 mai 2019.