Je t’aime, moi non plus (Six leçons sur l’image et le texte)

Enseignants : Giampiero Caiti, Alain Goffin

L’image et le texte sont deux vieux complices, qui n’arrêtent pas de se chamailler mais sont, comme les Dupondt, inséparables. Difficile, en effet, d’imaginer un texte qui n’évoque pas son quotient d’imaginaire (sauf, peut-être, les opérations mathématiques complexes et concepts abstraits, mais on est-là à la marge du domaine textuel), parallèlement, toute image suscite un commentaire, une légende, une question, une explication que véhicule le langage, parlé ou écrit, donc textuel.

La relation texte-image rappelle celle qui lie les deux composants du signe, tels que les définit la sémiologie, le signifiant et le signifié, comme les deux faces d’une même pièce de monnaie. René Magritte a magistralement illustré cette relation, dans son célèbre tableau “La trahison des images” (“Ceci n’est pas une pipe”). Et surtout, il y détermine la qualité de cette relation. En effet, si en dessous de l’image de la pipe, il avait écrit : “Ceci est une pipe” son tableau n’aurait été que banalement tautologique ; s’il avait écrit : “Ceci est un citron”, par exemple, il aurait sans doute évoqué un mystère sans, toutefois, en donner la clé. Par contre la pipe qui n’en est pas une, fait de l’image un miroir déformé du texte. – Ceci n’est évidemment pas une pipe, c’est tout au plus, l’image d’une pipe. –Leur complémentarité est riche de sens, c’est ce qui a fait l’incontestable fortune critique et populaire de ce tableau.

Ce cours se propose d’explorer en six moments, quelques-uns des aspects de cette équation texte&image. Les cours seront structurés de manière identique, un introduction où l’on examinera une série de questions plus “théoriques”, on visionnera de nombreux exemples. Ensuite un exercice court pour mettre ces éléments en jeu. La suite du cours sera consacrée au suivi d’un projet qui portera sur l’ensemble des leçons.

Dernière modification effectuée le 10 septembre 2018.