Histoire et actualité des arts / médias (B2)

Enseignant-e-s : Maxime Jean-Baptiste, Isabel Burr Raty

Ce cours propose une introduction générale à différentes pratiques artistiques anciennes et contemporaines qui réapproprient la technologie en tant que média et qui, à leur tour, créent des œuvres d'art qui utilisent des nouveaux matériaux pour réfléchir sur l'agentivité d'une diversité des espèces. Ce cours va se centrer sur deux notions : le reenactment et la résistance.

Le premier quadrimestre sera mené par Maxime Jean-Baptiste, et se focalisera sur la forme du reenactment. Ce terme pourrait servir initialement à qualifier une tradition réactive, principalement de jeu de rôles, celle de la reconstitution historique d’événements ou d’époques passées comme divertissement populaire ; nous allons voir aussi que cette forme opère une relecture de l'Histoire officielle, patriotique et patriarcale, et une déconstruction des médias qui la façonne, anciens comme nouveaux. Reenacter l'Histoire, ce pourrait être plus que représenter ou imiter : ce serait déterrer activement la survivance de traumatismes passés qui resurgissent dans le présent sous des formes de violences innommables, afin de les transformer collectivement.

Nous étudierons et discuterons de différents travaux artistiques, d’œuvres littéraires et théoriques qui agissent de manière urgente et nécessaire afin de réenvisager la relation ambiguë entre art et médias, à travers des exemples comme la société des Noirs Marrons, les travaux de Frantz Fanon, de Sarah Maldoror, d'Angela Davis, de Gil-Scott Heron, de Peter Watkins, du Black Audio Film Collective, de Trinh T. Minh Ha, d'Achille Mbembe, de Jeremy Deller, de Pedro Costa, du Centre for Historical Reenactments, du Karrabing Film Collective, de Milo Rau, le peuple qui manque, Childish Gambino...

Le deuxième quadrimestre sera guidé par Isabel Burr Raty. Cette partie de l'année propose un cours qui est d'abord un voyage historique vers des exemples de technologies artistiques de cultures indigènes, qui ont été adaptées par des groupes minoritaires qui vivent dans un état de résistance, et qui sont exclus de la production artistique "officielle" comme: la communauté Rapa Nui à L’île de Pâques, le peuple Mapuche au Chili, la communauté Zapatiste au Mexique. De la compréhension de la «technologie de l'art» développée dans le «combat pour la survie», nous visiterons la notion de «résistance» dans les pratiques artistiques au cœur des mouvements impliqués dans les nouveaux médias, tels que: l’art hybride, l’art numérique, l’art mécatronique, l’art xénoféministe, le bio-art, l’art éco-féministe qui développent leurs propres technologies, ou approches technologiques, visant à réfléchir sur: l'agentivité non humaines, les ontologies de la matière et des matériaux, l'esthétique multispécies, le post-humanisme, l'anthropocène et le changement climatique, entre autres.

�Objectifs

- L’introduction à l'histoire de l'art des nouveaux médias en mettant l'accent sur les pratiques artistiques qui utilisent ou recréent la technologie afin de se la réapproprier.

- Ouvrir l'imagination autour des potentiels créatifs de la technologie et élargir les notions de matière au-delà des paradigmes de l'interaction classique.

- Dans ce cours, les étudiants apprendront à réfléchir sur le développement de leurs propres pratiques.

Modes & critères d’évaluation du travail des étudiants

Examen oral avec essai écrit.

Méthode d’enseignement

Recherche individuelle

Dynamique de groupe, présentations et lectures

Visites d'expositions et spectacles

Invité.e.s sous réserve

Dernière modification effectuée le 5 octobre 2018.