Workshop ANIMATION avec Catherine Perret et Alexander Schellow

Actualités
Publiée 2014/09/26
du lundi 13 au mercredi 15 octobre, avec une session d’introduction et de projection le dimanche 12 octobre de 17h00 à 21h00, 50°49’19.50"N 4°21’25.53"E galerie de l’erg
954a776f-fcf08e9-9b1e6.jpg

Workshop ANIMATION avec Catherine Perret et Alexander Schellow

du lundi 13 au mercredi 15 octobre, avec une session d'introduction et de projection le dimanche 12 octobre de 17h à 21h

50°49'19.50N 4°21'25.53E galerie de l'erg

Participants : 15 étudiants maximum (le workshop s'adresse aux étudiants en Bachelor et Master, toutes années et options)

Inscription auprès de Sammy Del Gallo


 

Le workshop intitulé ANIMATION propose aux étudiants de l’erg d’approcher ce qu’il en est de l’animation, au-delà de sa définition générique et des techniques qui l’actualisent. 

Au centre du dispositif : les travaux de Georges Seurat, et les moyens grâce auxquels ils mettent en jeu et sollicitent la perception physique, celle de l’artiste autant que du spectateur. Il s’agira pour nous de reconstruire ensemble les modalités singulières de ce nouveau champ historique de perception dont est issu à la fois le projet duchampien de « faire un tableau comme on enroule une bobine de film-cinéma » et une part importante du cinéma expérimental. 

Nous procèderons à la fois analytiquement : par l’analyse d’oeuvres d’autres artistes, notamment cinématographiques, et par les ébauches qui seront proposées par les étudiants au cours du workshop. Nous tenterons ainsi de « rejouer » par d’autres moyens les conditions d’expérience créées par les surfaces des dessins et des peintures de Seurat et, à partir de là, de mettre à nu les principes d’un « art de l’animation ».

Seront impliqués comme contributions à la construction d’un nouveau regard sur l’oeuvre de Seurat des travaux très divers - Vertov, Demy, Tati, Duras, Rusha, Sharit, Marclay, Tupikoff . Ils nous permettront de saisir la manière dont l’animation comme praxis et dispositif de perception rend possible les formes d’une incorporation de l’image – comment elle active et potentialise l’image au travers d’une dissolution continue du temps et de l’espace. 
 

 

Catherine Perret est Professeure d’esthétique à l’Université Paris VIII. Elle a été directrice de programme au Collège International de Philosophie de 1995 à 2001. Outre de nombreux articles théoriques et critiques sur l’art moderne et contemporain, elle a publié : Walter Benjamin sans destin, éd. La Différence, 1992 ; réédition, éd. La Lettre Volée, 2007 : Marcel Duchamp, le manieur de gravité, CNDP, 1998 ; Les Porteurs d’ombre, mimésis et modernité, L’extrême contemporain, Belin, 2002 ; Olivier Mosset, la peinture même, Ides et Calendes, 2004 ; Incompatibles, une peinture sans qualités, Les Presses du réel, 2006 ; L’objet photographique (avec E. de Chassey), éditions du Mamco et Les Presses du réel, 2010 ; L’enseignement de la torture, Réflexions sur Jean Améry, Paris, Seuil, Bibliothèque du XXIème siècle, 2013




The Execution of Mary Stuart (edison laboratory, 1895)

[1]



[2]


Dernière modification effectuée le 9 juin 2018.