Maxime Fürher à l’erg - atelier de Vidéographie

Actualités
Publiée 2017/11/07
Jeudi 30 novembre 2017

Les scotcheuses sont les petits objets mécaniques qui servent à couper et scotcher la pellicule pour le montage d’un film. C’est le nom qu’on a retenu pour nommer notre collectif, un collectif de cinéma artisanal. On utilise la caméra Super 8 car c’est un outil qu’on peut facilement s’approprier et transmettre (il permet de comprendre le cinéma). On aime aussi le grain des images de cette caméra faite pour les films amateurs, les films de famille, rattachée aux histoires du quotidien.

On utilise ces images chaleureuses pour raconter des histoires sur des lieux en lutte, avec les gens qui y vivent. Le collectif se métamorphose à chaque film, à chaque étape, rejoint par celles et ceux qui luttent ici, ou ailleurs. Certaines savent faire du cinéma, d’autres non, alors on se transmet ce qu’il y a savoir pour fabriquer nos histoires sur pellicule. Et on s’organise collectivement pour rassembler tout ce qui est nécessaire à raconter des histoires, de la déco aux comédien-nes, en passant par les repas et la fête !

Le temps d’un après-midi, nous discuterons de cette manière de faire du cinéma comme on jette des cailloux, des premiers films faits en quelques jours jusqu’aux dernières aventures, en Meuse, où vient de s’achever la première partie du tournage du Film d’Après.


Dernière modification effectuée le 9 juin 2018.