Masterclass Amos GItai

Actualités
Publiée 2015/05/17
28.05.2015 à 17:00 / Cinéma GALERIES
Ff15b01d-b7c6-4743-9e7d-000000000115-315da.jpg


En coproduction avec la Cinémathèque française et le Musée de l’Élysée de Lausanne, le CINEMA GALERIES propose du 20 mars au 7 juin une rétrospective choisie et une exposition des œuvres du cinéaste Amos Gitai.

A cette occasion, le CINEMA GALERIES et l’erg ont le plaisir de vous inviter le jeudi 28 mai à 17:00 à une masterclass exceptionnelle en présence du réalisateur, suivie de la projection du film Carmel à 19:00.

La masterclass sera l’occasion d’une visite guidée de l’exposition. Le cinéaste israélien Amos Gitai a fait don en 2007 de ses archives à La Cinémathèque française. Classées, ces archives volumineuses retracent avec précision ses quarante années de création. Une de leurs spécificités est la richesse de la documentation mise au service de chaque projet, qu’il soit documentaire ou fiction.

Ce travail sera discuté avant la projection d’un film particulièrement important dans la carrière du réalisateur : « Carmel ». Un film inclassable, entre essai et poème. Construit en blocs, Carmel est une sorte de bilan interrogatif de l’histoire d’Israël, de la vie d’Amos Gitai (qui a vu le jour en 1950 en Israël, deux ans après la naissance officielle de l’État) et de son cinéma.

Le film enchaîne diverses modalités de mise en scène : poème lu par Jeanne Moreau sur des photos du cinéaste lui-même, reconstitution brouillée de la bataille de Jérusalem (en l’an 70) racontée par l’historien Flavius Josèphe, récit lui-même doublé par une voix américaine en arrière-plan, qui semble raconter une bataille contemporaine, bouts de fiction joués par des acteurs (un dialogue de sourds entre Gitai et son garagiste arabe, des Palestiniens qui se révoltent contre l’arrachage d’oliviers...), lettres de la mère du cinéaste lues par son épouse...

Tous les genres, tous les dispositifs, toutes les combinaisons possibles entre images et sons, documentaire et fiction, film familial et installation (possibles que Gitai a pratiqués tout au long de sa carrière, mais film par film), se mélangent ici en une seule œuvre autour de deux fils rouges unificateurs : la sphère intime du cinéaste et l’histoire de son pays.




Réservation auprès de Sammy Del Gallo : sammy.del.gallo@erg.be




Capture d ecran 2015-05-04 a 09.43.04-4dd99.png




Galerie de la Reine 26
1000 Ville de Bruxelles


Dernière modification effectuée le 9 juin 2018.