Mars 2014 : The Sea Theater - Michael Taussig & Hélène Baril, Eleanor Bauer

Actualités
Publiée 2014/02/27
CREVETTEpng-2f28-246a0.png






Capture d e 452e-53d06.png
 


Capture d e 73ea-93d6d.png


have the pleasure to invite you to the performance-conference
ont le plaisir de vous inviter à la performance-conference :
 
 
The Sea Theater
written and directed by Mick Taussig, drawings by Helene Baril
écrit et réalisé par Mick Taussig, dessins d'Helene Baril

 
Friday, 14th of March 2014, at 19:30 (in English)
Vendredi 14 mars 2014, à 19h30 (en anglais)

 
WIELS, Centre d'Art Contemporain / Centrum voor Hedendaagse Kunst
Avenue Van Volxem 354, Van Volxemlaan 354, 1190 Bruxelles/Brussel, tel +32 (0)2 340 00 53 www.wiels.org
Info & réservatie(-ion) : welcome@wiels.org
 
 
The Sea Theater explores Nietzsche's fascination with the sun setting in the sea on its journey underground. Our focus is on changes in the bodily unconscious along with sleep and the re-enchantment of the world because of the end of the world due to global warming, when marine creatures and humans transform into one another.
 
The argument : The aim is to explore through performance the changing meaning of one of the great signs of nature, namely the sea. For millennia a working space with huge populations of sailors, wharf laborers, and ship-builders, the harbors of the world and much of the coasts have been transformed from a working space to a commodity spectacle. Today the sea is a multi-million dollar view, the ships invisible, the shopping malls and boutiques ever larger.
 
Keywords : Re-enchantment. Human-animal. Awakening. End of the World. Revolution. Animation. De-Territorialization. Poetics of the Commodity. Painleve's octopus
 
Michael Taussig (born in Australia in 1940 ; professor at Columbia University), an anthropologist known for his provocative ethnographic studies and unconventional style as an academic, is the author of the following books : Beauty and the Beast, (2012). Swear I Saw This : Drawings in Fieldwork Notebooks, Namely My Own (2011). What Color is the Sacred ? (2009). Walter Benjamin’s Grave (2006). My Cocaine Museum (2004). Law in a Lawless Land : Diary of a Limpieza in a Colombian Town (2003). Defacement (1999). Magic of the State (1997). Mimesis and Alterity : A Particular History of the Senses (1993). The Nervous System (1992). Shamanism, Colonialism, and the Wild Man : A Study in Terror and Healing (1987). The Devil and Commodity Fetishism in South America (1980).
Hélène Baril was born in 1978 in Saint-Julien-en-Genevois/France. She currently lives and works as a painter in Helsinki/Finland. Her idea of painting is to fuse and confuse the menial house painter meaning of painting with the fine arts meaning of painting. In 2011, Hélène Baril received the Arteles Artist of the Year Award. In 2012, she founded the platform SBK, an autonomous and poetic organization.
 
 
The Sea Theater explore la fascination que le trajet souterrain du soleil après avoir disparu dans la mer exerçait sur Nietzsche. Notre propos porte sur les changements dans l'inconscient corporel liés au sommeil et au réenchantement du monde, lequel est rendu nécessaire du fait de la fin du monde due au réchauffement de la planète, quand les créatures marines et les humains se transformeront mutuellement.
 
Argument : Il s'agit d'explorer à travers la performance le changement de sens de l'un des plus grands signes de la nature, à savoir la mer. Espace de travail pour des populations entières de marins, de débardeurs et de constructeurs de navires pendant des millénaires, les ports du monde et une grande partie des côtes ont vu ce même espace de travail se transformer en spectacle marchand. Aujourd'hui, la mer c'est une vue de plusieurs millions de dollars, des bateaux invisibles, des centres commerciaux et des magasins toujours plus grands.
 
Mots clés : Réenchantement. Humain-animal. Réveil. Fin du monde. Révolution. Animation. Déterritorialisation. Poétique de la marchandise. Pieuvre de Painlevé.
 
Michael Taussig (né en Australie en 1940 ; professeur à Columbia University), est anthropologiste. Il est connu pour ses recherches éthnographiques provocatrices et son style universitaire non conventionnel. Il est l'auteur de Beauty and the Beast, (2012) ; Swear I Saw This : Drawings in Fieldwork Notebooks, Namely My Own (2011) ; What Color is the Sacred ? (2009) ; Walter Benjamin’s Grave (2006) ; My Cocaine Museum (2004) ; Law in a Lawless Land : Diary of a Limpieza in a Colombian Town (2003) ; Defacement (1999) ; Magic of the State (1997) ; Mimesis and Alterity : A Particular History of the Senses (1993) ; The Nervous System (1992) ; Shamanism, Colonialism, and the Wild Man : A Study in Terror and Healing (1987) ; The Devil and Commodity Fetishism in South America (1980). 

Hélène Baril est née en 1978 à Saint-Julien-en-Genevois/France. Elle vit et travaille à Helsinki/Finlande. Artiste plasticienne, elle mêle et confond les attributs Peintre en bâtiment et Artiste peintre, jouant de l'autorité respective des catégories. En 2011, Hélène Baril reçoit le prix artiste de l'année Arteles. En 2012, elle fonde la plateforme SBK, association autonome et poétique. 

 




Capture d e 452e-53d06.png


flagey


rencontre avec Eleanor Bauer


Mardi 25 mars 2014, à 20h15

Flagey, rue du Belvédère, 27, 1050 Bruxelles
Studio 2 à 20h15.

L’erg organise en collaboration avec Flagey une rencontre avec Eleanor Bauer sur le rapport au futur en danse, à partir de sa pièce Midday and Eternity (2013).
Cette rencontre avec le public se fera en dialogue avec l'écrivaine Elke de Rijcke, professeur de littérature contemporaine à l'
erg.

 
Eleanor Bauer est une chorégraphe et danseuse américaine vivant et travaillant à Bruxelles. Elle a étudié à la Tisch School of Arts (NY) ainsi qu’à P.A.R.T.S. Ses pièces ELEANOR !, At large et (BIG GIRLS DO BIG THINGS) ont été généreusement saluées par la critique et présentées dans de nombreux pays. Midday and Eternity (the time piece, 2013) vient clôturer sa trilogie sur le passé-présent-futur, initiée avec le sextet A Dance for the Newest Age (the triangle piece) (2011), et suivi de Tentative Assembly (the tent piece, 2012), une pièce pour 9 danseurs. Le Midday qui s’ouvre sur l’Eternity est le centre d’une pratique de danse journalière qui nous connecte à un passé, un présent et un futur, et qui génère continuellement de nouveaux futurs dans son engagement avec le présent.

 
Tarifs : 7 € / 5 € (étudiants)


20 invitations sont disponibles pour les étudiants de l'erg – réservation : sammy.del.gallo@erg.be 

 

 

 



 

 

 


Dernière modification effectuée le 9 juin 2018.