Erg et WIELS (2)

Actualités
Publiée 2014/10/01
conférence de Maurizio Lazzarato / 30.09.2014 à 19h00
Dd293e8f-9c3e3c5-1de56.jpg





   
Capture d e 73ea-93d6d.png


 

vous invitent

à la conférence de Maurizio Lazzarato et discussion

Gouverner par la dette

 

à l'occasion de la sortie de son livre du même titre

(en français)


 

87b79d1c-63a80eb-422f0.png

« Que devient l’homme endetté pendant la crise ? Quelle est sa principale activité ? La réponse est très simple : il paye. »

Experts, hommes politiques et éditorialistes sont unanimes : la dette qui grève les finances publiques entrave la croissance, fait exploser le chômage. Les États doivent à tout prix se désendetter s’ils veulent rassurer les marchés et retrouver le chemin de la prospérité. Le diagnostic de Maurizio Lazzarato est tout autre : la dette, dans le système capitaliste, n’est pas d’abord une affaire comptable, une relation économique, mais un rapport politique d’assujettissement et d’asservissement. Elle devient infinie, inexpiable, impayable, et sert à discipliner les populations, à imposer des réformes structurelles, à justifier des tours de vis autoritaires, voire à suspendre la démocratie au profit de « gouvernements techniques » subordonnés aux intérêts du capital.

La crise économique de 2008 n’a fait qu’accélérer le rythme de formation d’un « nouveau capitalisme d’État », qui organise une gigantesque confiscation de la richesse sociale par le biais de l’impôt. Dans un inquiétant retour à la situation qui a précédé les deux guerres mondiales, l’ensemble du procès d’accumulation est tout entier gouverné par le capital financier, qui absorbe des secteurs qu’il avait jusqu’alors épargnés, comme l’éducation, et qui tend à s’identifier avec la vie même. Face à la catastrophe en cours et au désastre qui s’annonce, il est urgent de sortir de la valorisation capitaliste, de nous réapproprier nos existences, savoir-faire, technologies et de renouer avec le possible en composant, collectivement, un front du refus.


Maurizio Lazzarato est sociologue et philosophe. Il est notamment l'auteur d'Expérimentations politiques (2009) et de La Fabrique de l'homme endetté (2011).


 

 

30.09.2014 à 19h00

WIELS, Centre d'Art Contemporain
Avenue Van Volxem 354, 1190 Bruxelles, tel +32 (0)2 340 00 53
www.wiels.org
Info & réservatie(-ion) : welcome@wiels.org



http://www.lesprairiesordinaires.com/
 

 



 

 

 


Dernière modification effectuée le 9 juin 2018.