Bâtard Pour des rencontres interspécifiques Exposition-rencontres-projections-discussions Vernissage : vendredi 13 janvier, à partir de 18h, Paris

Actualités
Publiée 2017/01/08
D0053fde-96d5250-f6ee2.png

Bâtard
Pour des rencontres interspécifiques

 

Exposition-rencontres-projections-discussions
Vernissage : vendredi 13 janvier, à partir de 18h
Banquet socratique : samedi 14 janvier, 20h (sur invitation)
Projection de films : dimanche 15 janvier, de 16h30 à 19h30
Exposition visible les 13,14,15 et 16 janvier de 15h à 19h et sur rendez-vous.


 
Commissaire : Vanessa Morisset
 
Co-production : La cave à bananes et Postindustrial Animism http://www.postindustrialanimism.net/
 
Avec :
Madeleine Aktypi, Eric Angenot, Christophe Bisson,
Nicolas Descottes, Lionel Desneux,
Marie-Hélène Fabra, André Fortino, Lucas Lejeune,
Antoinette Ohannessian + guests
 
Lieu : La cave à bananes, 4 impasse des Bourdonnais, Paris 01
 
Contact : [[|caveabananes@gmail.com]]
 
Embrouilles. Embrouilles et bâtardises.
Le point de départ de l’exposition est la lecture d’une phrase de Donna Haraway qui invite à repenser l’humain quand il se rapproche à la fois de l’animal et à la machine, « là où la frontière entre l’humain et l’animal est transgressée … le cyborg apparaît en mythe ». Homme, animal, machine, plus de hiérarchie mais des relations impures et interspécifiques par affinités, dit Haraway dont l’une des originalités est de penser que la fréquentation des animaux n’éloigne pas de la machine et inversement.
La situation actuelle lui donne raison. Au point où nous sommes plongés dans le monde informatique, nous n’avons jamais été si soucieux des animaux, à en juger par la multiplication d’expositions et de publications, notamment sur la subjectivité animale. Sans compter le nombre de photos et de vidéos d’animaux qui circulent sur internet.
Par fragments, les œuvres de l’exposition aborderont ce sujet, ce qui suscitera, je l'espère, de longs et riches échanges.
V.S.



Dernière modification effectuée le 9 juin 2018.