Politique et expérimentation graphiques

Cours artistique / cours pluridisciplinaire / Politique et expérimentation graphique / atelier
Politique éditoriale, erg.edit

Enseignant(s) : Gilbert Fastenaekens, Renaud Huberlant

La multiplication des plateformes de diffusion a généré une diversité de médiations de contenus. Les langages, formes et supports évoluent et s’adaptent aux sources multimodales de l’accès à l’information.
Le programme de ce Master en médiation graphique a pour mission d’engager les étudiants dans un projet de recherche autour des questions de médiations éditoriales, à entendre dans un sens pluriel quant aux pratiques et transversal quant aux champs référentiels. L’intentionnalité éditoriale y prime sur celle de sa mise en forme.

Individuellement, il s’agit pour chacun de définir et de circonscrire progressivement un terrain de recherche spécifique où il inscrit un travail tant critique (état de la question) qu’artistique (réalisation). Chaque projet interroge également ses conditions de réception et de diffusion et les mettra en œuvre. Collectivement, les étudiants en Master erg.edit organisent un séminaire annuel d’atelier qui articule les axes de recherches en cours et dont ils ont en charge le compte rendu public. Ils réalisent également un événement public où se mêlent leurs productions et celle d’auteurs/éditeurs/… extérieurs à l’école.




ou


Cours artistique / cours pluridisciplinaire / Politique et expérimentation graphique / atelier
Pratiques graphiques et complexité scientifique

Enseignant(s) : Giampiero Caiti, Kobe Matthys

L’atelier pluridisciplinaire Politique et expérimentation graphique/Pratiques graphiques et complexité scientifique encadre la réalisation d’un projet personnel suivi régulièrement tout au cours des Masters jusqu’au jury extérieur de fin d’études. (Rencontres bi-hebdomadaires, suivi approfondi, séances de prise de parole, de scénarisation de projets, de conversations avec des invités – notamment scientifiques.)
Le projet personnel, c’est un des points cardinaux de la pédagogie de l’erg. De quoi s’agit-il ? Pourquoi est-il important ? Comment l’aborde-t-on ?
Un projet personnel, c’est un travail dont l’étudiant prend l’initiative en toute autonomie, définit les objectifs au fur et à mesure, énonce les critères de réalisation et les enjeux, analyse le cadre référentiel, le contexte politique, historique, artistique etc. On ne travaille plus selon des briefings, il n’y a pas de parcours obligé. Le projet est de préférence connecté au mémoire théorique, il peut être de type formel (focalisé sur la recherche visuelle ou plastique) ; de type introspectif ; de type documentaire, théorique, militant… souvent un peu tout cela à la fois. Toutes les pratiques sont bienvenues : médiation, communication, narration, pratiques artistiques. Vaste chantier !

Cours artistiques liés à l’AP :

Séminaire Politique et expérimentation graphique (In English)

Enseignant(s) : Marnie Slater

My proposal will start from Michael Stevenson’s approach to artist publishing broadly, looking in particular at Celebration at Persepolis and Art of the Eighties and Seventies, but I would like to take his very fine art of imitation as a first moment, and then also think with the students about drag, disappearance, parody in relation to other forms of cultural production. (Marnie Slater)