les cours techniques

3MS1
Cours technique
Stage externe

Un stage extérieur d’une durée de 3 à 6 semaines est obligatoire. Ce stage a lieu hors périodes d’évaluation, cotations d’ateliers et examens théoriques.
Ce stage externe doit avoir un lien direct avec les études et orientations artistiques de l’étudiant(e), dans un lieu et une structure hors école qu’il choisit. L’étudiant(e), en tant que graphiste, artiste, narrateur propose ses services à une association, une institution, une société ou un artiste. Le stage est actif, ce n’est pas un stage d’observation.
Les stagiaires doivent pouvoir revenir à l’erg, pendant la durée du stage, pour des raisons impératives de programmes, d’examens, de cours ou de fonctionnement de l’école.
Les étudiants informeront préalablement tous leurs enseignants des dates du stage externe.

4MS1A
Cours technique spécifique : écriture / création textuelle
Écritures expérimentales

Enseignant(s) : Antoine Boute

1/ Mises en perspective de dispositifs d’écriture d’un point de vue réflexif, théorique et conceptuel. Il s’agit ici du volet « théorique » du cours, qui introduit les exercices pratiques.
2/ Exercices d’écriture, qui ont pour fonction à la fois d’explorer différentes techniques et modalités d’écriture, mais permettent également d’aiguiser un sens critique et réflexif par rapport aux démarches artistiques personnelles ainsi que d’inciter à dégager des problématiques abstraites par rapport aux questionnements nés des pratiques concrètes – ceci de façon à préparer, à moyen terme, une réflexion par rapport au mémoire. Ces exercices aboutiront à diverses formes éditées.
3/ Exploitation d’autres pratiques du langage, liées principalement à l’oralité. L’organisation de lectures et performances vocales sera l’occasion de ne pas cloisonner la réflexion et la création langagière du côté du texte.

ou

4MS1B
Cours technique spécifique : écriture / création textuelle

Ecriture matériau, matériel d’écriture

Enseignante : Raya Lindberg

1/ On choisira de présenter une réflexion d’ensemble sur la littérature moderne et contemporaine à partir d’auteurs et de textes dont l’imaginaire passe par la forme,plastique et documentaire, quand elle est l’expression d’une esthétique, d’une politique de la langue, mais aussi d’une parole et d’une écriture de la voix, comme d’une mise en scène des corps. On ouvrira les textes à une lecture analytique accompagnée, autant que vécue, afin de sortir de la monoforme et s’ouvrir à une écriture alternative, décolonisée des seuls idiomes médiatiques de la langue.

2/ Des pratiques littéraires sous forme de situations d’écriture mêleront documents et écriture. On dégagera lors de séances actives le
rapport dialectique : parole/écriture, mais également écriture / document. La transmission de l’expérience passera nommément par une écriture sans histoire, mais également par une écriture sans écriture à partir du document. Ces procédures comprendront le découpage et le réagencement de fragments issus de sources documentaires. On envisagera la façon de réorienter la vie normale, et d’écrire le réel à partir de ce qu’il néglige afin de trouver une forme d’expressivité dans l’écriture sans subjectivité préalable. Ces pratiques d’écriture pourront donner lieu à des créations éditoriales ou performées, expérimentales ou achevées.

Sources et références indicatives :

Samuel Beckett, La Dernière bande, Not I – Pas Moi, ed. Minuit. 1960.

Georges Perec, W ou le souvenir d’enfance, tel Gallimard, 1975.

Georges Perec, Tentative d’épuisement d’un lieu parisien, C. Bourgois éditeur, 1975.

Sarah Kane, Manque, ed. L’Arche. 1998.

Kenneth Goldsmith, L’écriture sans écriture, du langage à l’âge numérique, Jean Boîte éditions, 2018.

Jacques Roubaud, Quelque chose noir, NRF, Poésie Gallimard, 1986.

William Burroughs, Le festin nu, 1964.

William Burroughs, The Nova Trilogy (1954-1958).

Francis Ponge, Le Parti pris des choses ; La Rage de l’expression, NRF, Poésie Gallimard.1942.

Babouillec autiste sans paroles, Algorythme anonyme, Christophe Chomand Editeur, 2013.

Alix Cléo Roubaud, Journal, éditions du Seuil, collection Fiction & Cie, 1984.

Alix Cléo Roubaud, Photographies, catalogue de l’exposition, BNF, 2014.

Jean Eustache, Les photos d’Alix, film, 1980.

Documentaire INA entretien avec Georges Perec.

http://www.ina.fr/video/I08261871

Emission de la BBC écrite et conçue par Samuel Beckett, Quad .

https://www.youtube.com/watch?v=4ZDRfnICq9

Bernard Queysanne et Georges Perec Un homme qui dort, 1974.

https://www.youtube.com/watch?v=UaIXUXdYthA

Christophe Tarkos, performances.

12MS2
Suivi du mémoire

Enseignant(s) : Brigitte Ledune

Le suivi du mémoire est organisé sur base de rendez-vous individuels afin de permettre aux étudiants de définir leur projet de recherche et d’en structurer le contenu selon une approche méthodologique propre à leur démarche personnelle.

Les étapes :
• problématisation de la recherche (formulation du sujet, précision du champ de recherche, formulation des hypothèses)
• établissement et affinement des sources : bibliographiques, sources orales, écrites, images…
• mise en place d’une méthodologique spécifique au projet (procédures théorético-plastiques, croisements pertinents entre diverses sources, recherche personnelle par un dispositif d’écriture à partir de savoirs historiques, événementiels, analyses, rencontres, etc.) – Mémoire d’expérience, de pratiques, de recherche, de développement d’une thématique, etc.
• aide et conseil à l’écriture du projet.

Ce cours n’est donc pas le lieu du développement concret du mémoire, qui appartient à l’étudiant et à son promoteur, mais un espace où se donnent des indications méthodologiques et pratiques.