les cours théoriques

Sémiologie/Image - Master 1

Enseignant(s) : Raphaël Pirenne

Partant du constat que toutes pratiques artistiques soient directement et/ou indirectement informées par un ancrage dans une société déterminée d’un point de vue tant culturel, économique que politique, il s’agira d’interroger la multiplicité des rapports engagés à l’égard de la société par les pratiques artistiques depuis le seconde du XXe siècle, tant dans leur capacité à se positionner, à en proposer une interrogation, d’y insuffler des déplacements, voire des mises en crise. Tout en se donnant la liberté de pouvoir opérer certaines coupes transversales historiques, le cours débutera par une analyse détaillée de la pratique de Joseph Beuys ayant interrogé cette question essentielle de l’articulation art/société dans une variété de directions (développement du principe de « sculpture sociale », statut de la position de l’artiste dans le contexte de l’Allemagne et de l’Europe d’après guerre, interrogation des principes de démocratie). Cette introduction sera dans la foulée poursuivie par une lecture du rapport pouvoir/société analysé par Michel Foucault dans ses cours du Collège de France consacrés au bio-politique à la fin des années 1970, une lecture qui permettra de mieux saisir les enjeux, toujours vifs et décisifs à l’heure actuelle, relatif à la double nécessité d’établir un constat et d’opérer l’analyse des principes structurant un étant donné sociétal.


Philosophie contemporaine

Enseignant(s) : Nicolas Prignot

Le cours s’organisera autour de la lecture de textes de philosophie de l’époque contemporaine, en faisant de brefs détours dans l’histoire de la philosophie. Nous travaillerons quelques textes de manière approfondie, étudiant ce qui est le matériau même de la philosophie. Le cours s’organisera cette année autour de la triple question de l’être comme agencement, caractérisation et effets. Nous montrerons en quoi cette triple caractérisation tente d’échapper à une perspective essentialiste de la philosophie, et ce qu’elle tente de construire comme perspective sur le monde.
Ainsi, nous passerons en revue les critiques que Nietzsche adresse à la philosophie de son époque, et comment il tente de fabriquer une nouvelle caractérisation de l’être comme force et non comme vérité. Nous poursuivrons avec l’invention de la philosophie pragmatique américaine, à travers les oeuvres de William James et John Dewey. Nous analyserons comment ils proposent de fabriquer une pensée qui se centre sur les effets des propositions et des actions en général, et se propose directement comme une évacuation de la question de l’essence. Nous terminerons avec une filiation de la pensée des agencements, autour de l’oeuvre de Deleuze et Guattari, qui proposent de caractériser des situations à partir de la manière dont elles sont construites, de leurs composantes en tant que prises dans des manières d’être ensemble.



Actualité culturelles / actualité et lecture de l’art - Master 1

Enseignant(s) : Christophe Wavelet

Au gré d’invitations qui leur seront adressées, ce cours donnera lieu à une série d’entretiens conduits au cours de l’année avec des artistes, des curateurs, des historiens et des théoriciens de l’art dont la présence à Bruxelles fournira l’occasion. Il se donnera pour préalable une double interrogation : de quelles priorités et opérations leur pratique est-elle l’effet ? De quelle pratique leurs œuvres, expositions ou publications se déduisent-elles ?


Sciences humaines et sociales / Psychanalyse

Enseignant(s) : Caroline Van Damme

Le nouage de l’imaginaire, du symbolique et du réel dans l’enseignement de Jacques Lacan.


Théorie de la communication

Enseignant-e : Peggy Pierrot

Actualités des médias et théories de l’information et de la
communication : aspects critiques et perspectives pratiques.

Le cours s’envisage comme une invitation à approfondir la connaissance théorique
et pratique de l’information communication, de son histoire et de son actualité. Au
delà des outils classiques de la matière, un éclairage particulier sera donné sur les
bouleversements que traversent presse écrite et audiovisuelle, avec un focus sur
les transformations du journalisme culturel. Des aller-retours historiques viendront interroger ce qui dans l’actualité relève de formes de permanences sectorielles ou d’évolutions profondes dans la première partie du cours.
La seconde partie du cours sera l’occasion de poursuivre le travail en consolidant
de manière théorique l’analyse des signes, représentations, mondes et processus communicationnels.
Il s’agira non plus de comprendre l’information-communication seulement en contexte, mais d’en maîtriser les concepts, histoires et vocabulaires. Une attention particulière sera donnée aux approches qui permettent de prendre en compte les biais, qu’ils soient cognitifs, culturels, de genre ou sociaux.



Sémiologie - Master 2

Enseignant-e : Fleur Courtois

À travers le tournant vers une pragmatique des images, ce cours mènera des « enquêtes sémiotiques ». Si l’art contemporain a bien compris l’idée d’un langage qui, plus que signifiant, est performatif (cf. Austin : « Quand dire, c’est faire ») et en a bien joué, c’est le modèle linguistique même, performatif ou pas, qui de plus en plus rend l’âme. Les jeux de langage donnent lieu à des jeux d’images incompressibles.

Concrètement, ces enquêtes sémiotiques articuleront une œuvre (en art contemporain ou en cinéma expérimental) à une problématique sémiologique située par un engagement artistique et politique et nourrie par des références théoriques ciblées touchant à la pragmatique des images. Si le cours sera traversé par une ligne continue consistant à saisir au plus près ce dont témoigne un rapport pragmatique aux images, les problématiques, en revanche, proposeront à chaque fois un arrangement/agencement sémiologique propre à la démarche artistique : quelle puissance pragmatique est ici en jeu dans cette image ? Ou, plus simplement : Que peut cette image, sachant qu’elle s’incarne dans ce qu’elle donne à voir ou cache, dans ce qu’elle rend redoutable ou inédit, dans ce qu’elle implique ou (dé-)connecte, dans ce qu’elle engage, situe ou extrait. L’image sera donc ici envisagée non comme support, représentation, médiation, miroir mais comme le cri que pousse une œuvre, ce qu’elle donne à sentir comme ce cri, ici et maintenant.

En partant de « Que peut le langage ? » (sémiologie linguistique des images), nous nous tournerons vers des questions pragmatiques où l’image est appréhendée comme bloc vivant de sensations, un geste adressé : « Que peut ce geste, ce corps, ce trouble perceptuel ou sensible, que peuvent ces traits intensifs, que peut la couleur, le paysage, le devenir imperceptible, la durée, le mouvement ou le son quand chacun d’entre eux s’adresse à la manière d’un cri ? »



Actualité culturelles / actualité et lecture de l’art - Master 2

Enseignant(s) : Catherine Mayeur

Le cours / séminaire a pour objet l’étude des moyens de médiation utilisés par l’artiste lui-même dans les pratiques contemporaines : écrits et livres d’artistes, dispositifs de présentation et d’exposition, sites internet… Il entend relier théorie et pratique, montrer comment cette relation est à l’œuvre à partir d’exemples choisis dans les développements récents de l’art. Cette sélection tient compte de l’actualité éditoriale et curatoriale, mais aussi des recherches pratiques et théoriques des étudiants.



Notions de législation et de droit

Enseignant(s) : Maxime Lambrecht

Le cours sera organisé en quatre parties :

1. Fondements du droit
En guise d’introduction, nous découvrirons les grands principes du droit et de l’ordre juridique, comme la différence entre le droit et la morale, l’idée de hiérarchie des normes ou la protection des droits fondamentaux.

2. Droit d’auteur et protection de la création
Dans cette seconde partie, nous étudierons les principes du droit d’auteur, et verrons comment ce régime juridique protège la création (notions d’œuvre, d’auteur, droits économiques et droits moraux, etc.)

3. La protection de la création confrontée aux droits d’autrui
Cette troisième partie sera consacrée aux exceptions et limitations au droit d’auteur, aux principes de la liberté d’expression, ainsi qu’aux autres droits d’autrui qui viennent limiter les prérogatives de l’auteur (protection de la vie privée, droit à l’image, diffamation, propos discriminatoires ou racistes).

4. L’exploitation de la création
Enfin, nous étudierons les principes du droit des contrats (principes généraux, contrats d’édition, etc.), et verrons comment ceux-ci peuvent être utilisés pour protéger l’exploitation de la création.

L’enseignement sera illustré par une série d’exemples et de cas pratiques issus des domaines de la création et du droit de l’information.

Au terme de l’apprentissage, l’étudiant(e) devra avoir acquis non seulement une compréhension théorique de la matière, mais également être en mesure d’appliquer les règles et principes vus au cours pour résoudre des cas pratiques (qualification juridique, interprétation, application).



Séminaire Pratique de l’art

Enseignant(s) : Guy Woueté

Être présent et penser l’histoire de demain de façon plurielle.
L’Afrique est partout et pourtant ces ressortissants doivent toujours lutter pour dominer l’anonymat, dépasser les stéréotypes, redire sans cesse leur appartenance à l’humanité.
Dans le monde d’aujourd’hui l’altérité est manifeste ; les rues – de Bruxelles à Paris, de Johannesburg à Lagos en passant par Kinshasa, Toronto, Medellín, Berlin – sont parées de la diversité qui forme notre planète. Les systèmes (politiques) de gouvernance telle que nous les connaissons, – toujours dans des rapports de force et de domination – se décloisonnent et sont mis à mal par l’éveil des consciences citoyennes. Mais dans le sanglot de ses changements / transformations de mode de faire et de penser ; quel devenir choisir ?
Comment faire maintenant ?

Un fait divers, un artiste, une œuvre et voilà une invitation faite à la parole performative, au commentaire libre et ouvert. Nous n’allons pas épiloguer sur les réponses et les solutions historiques ; nous allons chercher les questions qui ne sont pas posées.


Workshop Dialogues

Enseignant(s) : Sven Augustijnen

Dialogues autour de la pratique artistique des étudiants, en petit comité ou individuellement, ad hoc, à la demande et au besoin des étudiants, en discutant et analysant la méthodologie, la stratégie, la forme, la présentation etc, parfois en étudiant la pratique des artistes travaillant ou en passage à Bruxelles et en rencontrant ces artistes dans leurs ateliers ou dans leurs expositions.


Books review

Enseignant(s) :

A travers l’observation et la lecture d’un ou plusieurs ouvrages de référence lors de chacune des séances, il s’agit de sonder une période historique, un mouvement ou un courant de pensée spécifique de manière à relier histoire de l’art et histoire de l’édition, l’œuvre et son commentaire, les pratiques artistiques et leurs moments de théorisation.
En suivant ce cheminement, les étudiants approcheront tout autant la multiplicité des courants artistiques contemporains que des formes de discours diversifiées, qu’il s’agisse de textes produits par des critiques, des philosophes, des écrivains et les artistes eux-mêmes, ou encore de toutes autres publications permettant de dégager des enjeux artistiques, éditoriaux et culturels spécifiques.


Séminaire PEG

Enseignant(s) : Maryam Kolly



Geste spéculatif

Enseignant(s) : Nicolas Prignot, Alexis Zimmer

Nous sommes aujourd’hui entrés dans une époque de crises écologiques majeures. Ces crises nécessitent de nouvelles manières de penser, refusant les dualismes qui ont accompagné la modernité en lui servant de repères et de justifications. Parmi les réponses à ces crises, nous nous intéresserons à celles qui défient les catégories générales, cherchant des manières de penser situées, en prise avec des situations concrètes.

Nous explorerons différentes manières de faire. Nous aurons recours à des enquêtes de sciences humaines (d’anthropologie, d’histoire, de philosophie) qui font saillir leurs enjeux présents et pour d’autres possibles. Nous serons attentifs à la manière dont s’y déploient non pas des raisons tout-terrain, mais bien des effets singuliers, impliquant d’autres manières de penser et de sentir, d’autres manières de tisser des relations interspécifiques riches et porteuses de promesses. Le cours mettra également les étudiants au travail en leur demandant de produire des narrations intégrant ces multiplicités non humaines, à travers des ateliers de narration.


Séminaire Vidéo

Enseignant(s) : Xavier Garcia Bardon

Ce cours de cinéma et de vidéo envisage la richesse des relations entre narration et expérimentation, deux termes trop souvent considérés dans un rapport d’opposition. Au point de rencontre des traditions croisées du cinéma (principalement expérimental et documentaire mais pas uniquement),de la vidéo, et avec une grande ouverture sur les mondes de l’art, de la musique et de la performance, nous verrons comment l’approche expérimentale permet la désarticulation et la reconfiguration du récit, l’invention narrative et formelle, la réappropriation et la réinvention du réel, mais aussi la création de mondes. Suivant un parcours thématique / achronologique à travers les travaux de visionnaires raconteurs d’histoires, d’inventeurs de formes et de brillants mythomanes mais aussi en compagnie de plusieurs artistes invités, nous aborderons les multiples dimensions recouvertes par les termes de narration, expérimentation, projection, fiction, mythe...