Installation / Performance

Bac 1

Installation-Performance
Enseignant(s) : Juan d’Oultremont

L’atelier s’organise autour de trois axes de travail : le corps (performance), le quotidien (le non art) et l’espace de l’art (installation). Il jette les bases de pratiques performatives qui permettront à l’étudiant de se situer, de se confronter et progressivement de s’inscrire sur le terrain de l’art d’aujourd’hui. Chaque proposition d’étudiant est envisagée comme un chantier allant de la recherche & avant-projets à la présentation/accrochage ainsi qu’à l’évaluation critique.

L’objectif prioritaire en Bac1 est de dresser l’état des lieux de la situation de l’art d’aujourd’hui et de la place spécifique qu’occupent, dans ce « paysage », l’installation et la performance.



Bac 2

Installation-Performance
Enseignant(s) : Juan d’Oultremont

Sur base de propositions ouvertes, chaque étudiant élabore des réponses personnelles permettant de répondre aux questions suivantes à savoir comment utiliser l’espace de l’art comme sujet, comme matériau ou comme lieu de présentation d’un nouveau travail (travail sur ou en rapport au lieu, avec ses perspectives d’installation).

L’atelier s’organise autour de trois axes de travail : le corps (performance), le quotidien (le non art) et l’espace de l’art (installation). Il jette les bases de pratiques performatives qui permettront à l’étudiant de se situer, de se confronter et progressivement de s’inscrire sur le terrain de l’art d’aujourd’hui.



Bac 3

Installation-Performance
Enseignant(s) : Juan d’Oultremont

Les objectifs du cours sont à atteindre par le biais de propositions ouvertes qui permettent à chaque étudiant d’élaborer des réponses personnelles.
L’atelier s’organise autour de trois axes de travail : le corps (performance), le quotidien (le non art) et l’espace de l’art (installation).
Comment le « non artistique » peut proposer des modélisations qui serviront de structure à un projet artistique.
C/ L’espace de l’art (installation)
Sur base de l’état des lieux précité, comment utiliser l’espace de l’art comme sujet, comme matériau ou comme lieu de présentation d’un nouveau travail (travail sur ou en rapport au lieu. Problèmes d’accrochage, d’installation...)
Chaque proposition est envisagée comme un chantier comprenant un certain nombre d’étapes : présentation et contenu du chantier, brainstorming, recherche & avant-projets, estimation des moyens et planning, réalisation, finalisation, présentation/accrochage, critique, évaluation…
Chaque chantier est recontextualisé par rapport à l’actualité, à son domaine d’application propre (sa thématique), à la personnalité et la pratique de l’étudiant.