transmediale: art contemporain numérique

Historiquement, il y a une fracture entre les milieux de l’art numérique (ou précédemment arts électroniques) et ceux de l’art contemporain. Souvent issus fin des années 70 ou début 80, liés à des mouvances de gauche ou post-punk, les activistes des médias libres et des nouvelles technologies de l’époque constituaient un autre milieu que celui des arts contemporains. Se sont créés ainsi des organisations et festivals spécialisés ‘arts électroniques’ (devenus numériques), s’intéressant autant aux aspects esthétiques que politiques ou sociétaux des nouvelles technologies. Aujourd’hui la société est dite de l’information, on est au tout numérique, et les cloisons entre ces mondes autrefois distants tombent. Granular Synthesis représentait l’Autriche à la Biennale de Venise 2001, John Maeda est exposé à la Fondation Cartier en janvier 2006, ses disciples tels que Casey Reas sont dans les foires d’art contemporain (ex. Art Brussels en 2004), Le Fresnoy et 8 autres écoles d’art n’hésitent enfin plus à s’exposer tout numérique au Centre Pompidou…

Transmediale La Transmediale 2006, festival des arts électroniques vieux de près de 20 ans, confirme cette volonté de rapprochement tout en continuant à explorer l’évolution de l’art et la société face aux médias et technologies de plus en plus présents dans nos vies quotidiennes. Déjà l’année passée, il y avait de grands débats sur les relations entre les deux mondes, et Andreas Broeckmann, son directeur, voyait très bien les oeuvres numériques d’artistes primés tels que Camille Utterback dans les collections des musées d’art contemporain. En 2006, la tendance se confirme: il suffit de voir la composition du jury et de lire son ‘Jury Statement‘ , ou encore de constater que l’exposition est confiée à la curatelle d’Anne-Marie Duguet, où sous l’intitulé de “Smiling Machines”, elle confronte des artistes tels que Robert Filiou, Annette Messager, Georges Maciunas, William Wegman, Maurice Benayoun, The Yes Men, Jodi, Stéphane Gilot,… A voir à Berlin du 3 au 11 février, www.transmediale.de (et votre reporter en ramènera certainement quelque chose).
Anne-Marie Duguet, est professeur à Paris 1 et 8, auteur de nombreux livres et essais sur les arts vidéo et numérique, partenaire-cofondatrice du Citu . Elle a initié la collection cd-rom/dvd-rom “Anarchives” invitant des artistes à faire oeuvre interactive de documentation sur leur travail. A ce jour sont sortis le cd-rom d’Antonio Muntadas et le dvd-rom de Michael Snow. Elle préparait depuis des années le prochain numéro avec et sur Nam June Paik…(et puisqu’on est dans les dispartions, c’est lors d’une réunion de travail en 1996 chez Anne-Marie à Paris qu’un coup de téléphone nous avait annoncé la mort de Jacques-Luis Nyst, un des grands de l’art vidéo belge).

Une réponse à “transmediale: art contemporain numérique”

  1. Gilot Says:

    Bonjour de Montreal Yves.

    Stéphane Gilot

Laisser un commentaire